👟 20% de réduction sur les chaussures. Non valable sur les marques Be Lenka et Barebarics.🩴

Plus de 10 ans sur le marché

Production locale et durable

Livraison gratuite à partir de 89 €

Jusqu’à 60 jours pour les retours

Fabrication sous marque propre

Le chemin de la laine à travers l'histoire

10.06.22 12141x relu

Partager



Notre planète compte actuellement environ un milliard de moutons. Les moutons produisent 3, 10 voire même 18 kg de laine par an. C'est la laine qui tient l'homme au chaud depuis quelques milliers d'années et on peut dire que c'est à la fois le matériau du passé et de l'avenir. La laine représente environ 1,3 % de la production mondiale de fibres textiles et ses principaux producteurs sont l'Australie, la Chine et la Nouvelle-Zélande. Outre les fibres naturelles que sont la laine, le coton, le lin et la soie, les fibres synthétiques sont grandement utilisées de nos jours. La production annuelle de laine est d'environ 2 millions de tonnes, dont 60 % sont utilisés pour l'habillement. Aujourd'hui, la laine mérinos fait partie intégrante de la garde-robe des amateurs de sports de plein air.

Les moutons nous gardent au chaud de manière fiable

Le premier tissu de laine a gardé les gens au chaud il y a environ six mille ans, dans ce qui est aujourd'hui l'Iran.

La diffusion des tissus chauds a été principalement due aux moutons, des animaux peu exigeants. Ils peuvent prospérer partout, y compris à haute altitude. Les anciens Romains ont remarqué leur résistance et c'est grâce à eux que la vague s'est répandue dans le monde antique. Les Romains ont établi des fermes dans toutes les provinces conquises : de l'Afrique du Nord à l'Espagne en passant par les îles britanniques.La laine était l'un des éléments les plus importants de la garde-robe romaine. Le vêtement classique des Romains était une tunique. Elle était semblable à une longue chemise et arrivait à peu près aux genoux. Les hommes riches et célibataires portaient une toge : un morceau de tissu de laine qu'ils pliaient et enroulaient autour de leur corps. Et les Romains doublaient déjà leurs chaussures de fourrure ou de laine en hiver.

Colomb et les Médicis

La laine a vécu son âge d’or au Moyen-Âge. Plusieurs villes européennes se sont spécialisées dans sa production et la région Champagne, en France, est devenue le centre du commerce. Là-bas se tenaient des marchés annuels exclusivement consacrés à la laine. En Italie, certaines grandes familles de Gênes, Venise et Florence, dont les Médicis, se sont enrichies grâce au commerce de la laine.

L'importance de la laine en Espagne est attestée par le fait qu' au XVIe siècle, les agneaux mérinos ne pouvaient être exportés qu'avec l'accord de la royauté. La violation de cette loi était alors passible de la peine de mort. C'est le produit du commerce de la laine qui a permis de financer les célèbres voyages de Christophe Colomb. Avec le conquérant Hernán Cortés, il a contribué à ce que les moutons trouvent également une nouvelle terre d'accueil dans le "Nouveau Monde".

La présidence de la chaire de la laine

Cependant, l'Angleterre est devenue le principal exportateur de laine brute et a obtenu cette position grâce à une politique délibérée. En 1377, le roi Édouard III a interdit l'importation de produits lainiers dans ses îles et, à la place, a fait appel à d'excellents tisserands flamands au Royaume-Uni pour qu'ils transmettent leur savoir-faire aux habitants. En 1660, les exportations de textiles en laine représentaient déjà les deux tiers du commerce extérieur de l'Angleterre. D'ailleurs, le président de la Chambre des Lords lui-même est toujours assis sur un "Woolsack" : une chaise rembourrée de laine, symbolisant l'importance du commerce de ce matériau.

Nos moutons tchèques

La laine est depuis longtemps utilisée par l'homme pour fabriquer des vêtements. Les fibres de laine peuvent être obtenues à partir de divers animaux, notamment les moutons, les chèvres, les chameaux, les lamas et les lapins. Le type de laine le plus courant dans notre pays est la laine de mouton. Son fil est transformé en tissus tricotés  (pulls, écharpes, bonnets, gants) et en tissus de laine tissés très chauds, respirants, légers, imperméables et confortables. La valeur d'usage dépend du type d’attache des fils lors du tissage.

Le tissu de laine est devenu un produit dominant en raison de ses bonnes propriétés et de la rationalisation de sa production. La laine a été utilisée pour fabriquer de nombreux types de vêtements dans lesquels elle est restée irremplaçable (vêtements et accessoires d'hiver, uniformes militaires, costumes pour hommes). Dans de nombreux pays européens, la tradition de la laine et la production de tissus en laine de qualité sont toujours d'actualité. Ceci est valable aussi pour la République tchèque, mais dans

Le développement de la draperie dans les pays tchèques est en grande partie dû au roi Přemysl Otakar II, qui a invité des drapiers flamands au XIIIe siècle. Dans les pays tchèques, les drapiers se sont d'abord installés à Broumov, Litomyšl, Louny, České Budějovice, Žatec, Jihlava ou Jindřichův Hradec. Et le tissu militaire de Jihlava ou le tissu de Hradec Králové portant des labels de qualité étaient également connus à l'étranger.

Savez-vous quels métiers ont été créés dans le passé pour la production de vêtements en laine ?

Les lainiers, les cardeurs, les cueilleurs, qui traitaient la matière première de la laine et la coupaient

les fileurs et les fileuses, qui filaient le fil

les tisserands, qui tissaient le tissu de laine

valchaři – vyráběli valchované sukno

les teinturiers, qui teignaient le fil et le tissu

les blanchisseurs, qui amidonnaient l’étoffe et le tissu pour les rendre lisses et brillants

Savez-vous avec quoi le fil était teint dans le passé ?

Principalement avec des teintures naturelles, car nos ancêtres n'en connaissaient pas d'autres. Dans les pays tchèques, il s'agissait principalement de teintures d'origine végétale :

le safran (jaune) - cultivé dans le pays dès le XIIIe siècle, rare et cher

les myrtilles (bleu)

le carthame (orange), également appelé saflor ou safran sauvage turc

le boryt des teinturiers (bleu), herbe aujourd'hui presque oubliée

les pommes de chêne (violet-noir), une galle qui se développe sur les feuilles de chêne et qui est également à la base de l'encre

des oignons (brun)

Production de tissus en laine

La matière première pour la production de tissus en laine est la laine de mouton, c'est-à-dire la toison de mouton tondue. Elle passe ensuite par les différents cycles de production : tri, nettoyage (qui permet d'éliminer tous les résidus ainsi que l'excès de lanoline). Dans le passé, il fallait encore détacher la laine emmêlée après le lavage. La laine était ainsi cardée, brossée et attachée en torons. Elle était ensuite transmise aux fileurs et fileuses qui  en faisaient des fils de différentes épaisseurs. Le fil était ensuite teint et tricoté  pour fabriquer des vêtements, ou tissé pour fabriquer des tissus.

Que signifie Mérinos ?

Dans presque toutes les vitrines et sur de nombreuses étiquettes de textiles, on peut lire l’appellation laine Mérinos. Savez-vous ce que signifie Mérinos ? Il s'agit d'une race spéciale de mouton domestique appréciée pour sa laine fine. Et son nom a deux origines :

L'une vient de l'espagnol ovejas merinos, qui signifie "mouton errant". Cela vient de l’époque où les bergers devaient voyager toute l'année avec leurs troupeaux d'un pâturage à l'autre

Ou alors, c’est lié au nom  de la dynastie des sultans marocains des Mérinides, d'où l'élevage de ces moutons est arrivé en Espagne. L'élevage des moutons mérinos y est devenu un monopole d'État et leur exportation a été strictement interdite jusqu'en 1800. Néanmoins, au XVIIIe siècle, quelques spécimens ont été introduits clandestinement en France, d'où ils se sont répandus en Prusse, en Autriche et au Royaume-Uni. Dans les pays tchèques, l'élevage de la race mérinos a commencé sous le règne de Marie-Thérèse d’Autriche dans les années 1770.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le...



Et maintenant ?

Nouveautés pour la maison et un chalet confortables en 2024
Nouveautés

Nouveautés pour la maison et un chalet confortables en 2024

12.07.24Mgr. Zuzana Šimková325x relu

Découvrez les nouveaux matériaux naturels de 2024 qui apporteront du confort et de la beauté naturelle dans votre maison et votre chalet.

Relire
Matériaux recyclés – un pas vers l'avenir
Conseils et astuces

Matériaux recyclés – un pas vers l'avenir

13.06.24Mgr. Zuzana Šimková1541x relu5 une minute de lecture

Donnez une chance aux vêtements et chaussures recyclés. Vous contribuerez à la réduction des déchets sur Terre, vous donnerez une seconde vie à des matériaux et vous vous sentirez bien.

Relire
Des chaussures neuves à partir d'un vieux pull. Une mode durable qui sauve la planète
Rozhovor

Des chaussures neuves à partir d'un vieux pull. Une mode durable qui sauve la planète

23.05.24Mgr. Zuzana Šimková2852x relu4 une minute de lecture

Dans l'interview d'aujourd'hui avec l'influenceuse Zuzka, nous avons abordé le sujet de la mode durable et du recyclage des vieilles choses. Vous y apprendrez pourquoi il est judicieux de recycler les vieilles choses et l'importance de guider les jeunes enfants vers le développement durable.

Relire
Une question ? Écrivez-nous à
info@woolville.fr

Variantes de couleurs

Choisir une taille

Bêêê, je suis Madeleine,

je m’excuse de vous déranger, mais j'ai besoin d'un coup de sabot de votre part pour savoir si vous aimez Woolville. Ce n'est qu'ainsi que je pourrai vous apporter les sôôôins que vous méritez. Je peux vous jurer sur mes sabots que tout ce que j’apprendrai restera en sêêêcurité chez moi.

Paramétrage

Avec vos paramètres de cookies, je preeeends votre satisfaction au sérieux. Indiquez-moi avec quels cookies je peux travailler sans oublier que les modifications de vos paramètres ne prendront effet que pour le navigateur que vous êtes en train d’utiliser. Vos préférences peuvent être modifiées à tout moment au niveau du pied de page du site.

De plus amples informations relatives aux paramètres des cookies de Woolville sont trouvables à l'adresse suivante ici.

Les cookies techniques sont essentiels au fonctionnement correct du site web et de toutes ses fonctionnalités.

Permettez-moi de vous présenter ce menu moelleux en fonction de vos préférences. Ces cookies me permettent également de ne vous montrer que ce qui vous intéresse réellement sur le site.

Ceux-ci m'aident à trouver des bogues et à évaluer les performances du site. Grâce à ces cookies, je peux me rassurer que vous soyez toujours satisfait de vos achats chez Woolville.

Ces cookies sont géééniaux. En plus de ce site web, je peux également vous rencontrer sur les médias sociaux et les réseaux publicitaires, où je veille à ce que les publicités soient intéressantes pour vous.